Installation électrique provisoire

arton7

 

 

 

 

 

 

“Rappel : E.D.F. vous livre du courant électrique et vous demande certains types de protection différentielle ou non qui n’ont pas pour objet de vous protéger mais de protéger leurs installations. Il est de votre responsabilité d’utiliser l’énergie à l’aide des dispositifs de protection adaptés.”

MESURES GÉNÉRALES DE PRÉVENTION

I – Les conducteurs de protection doivent être reliés entre eux avec la prise de terre.

II – Mise hors de portée des conducteurs actifs et des pièces conductrices sous tension.

III – La protection des salariés contre les contacts indirects des masses mises accidentellement sous tension à la suite d’un défaut d’isolement doit être assurée par un disjoncteur différentiel d’une sensibilité minimum de 30 mA.

IV – Les installations et matériels électriques doivent être utilisés dans des conditions de service et d’influences externes ne s’écartant pas de celles pour lesquelles ils sont prévus.

V – Les travaux sous tension ne peuvent être confiés qu’à des travailleurs ayant reçu une formation spécifique assurée par un organisme agréé par le Comité des travaux sous tension (26 rue de la Baume – 75008 Paris – Tél. 01 40 42 29 19) et ne peuvent être entrepris que sur l’ordre de l’employeur ; cet ordre qui doit être donné par écrit doit stipuler la nature et la succession des opérations ainsi que les précautions à observer.

VI – L’article 46 du décret n° 88-1056 du 14 novembre 1988 oblige l’employeur à s’assurer que les travailleurs utilisant des installations électriques et les travailleurs effectuant des travaux sur des installations électriques hors tension ou sous tension, ou au voisinage d’installations électriques comportant des parties actives nues sous tension, possèdent une formation suffisante leur permettant de connaître et de mettre en application les prescriptions de sécurité à respecter pour éviter des dangers dus à l’électricité dans l’exécution des tâches qui leur sont confiées.

Il doit, le cas échéant, organiser au bénéfice des travailleurs concernés la formation complémentaire rendue nécessaire, notamment par une connaissance insuffisante desdites prescriptions.


Réglementation : Décret n° 88-1056 du 14 Novembre 1988.

Formation : L’Habilitation électrique.